Little Big Mini

janvier 27th, 2014

Konica
Roi de la miniaturisation, Konica a créé le Big mini, successeur du A4 (qui avait, pour mémoire, été élu appareil compact européen 1989). Ce nouvel appareil autofocus contient, en plus, un flash à intensité variable et un correcteur d’exposition. Le retardateur offre une temporisation électronique de dix secondes, le photorupteur bloque le déclenchement de l’appareil si l’obturateur n’est pas ouvert, et l’objectif rétractable permet un rangement plus protique. Des fonctions très appréciables et un design épatant.

Mega Console

Megadrive « Fini de jouer ! » proclame la pub et, effectivement, avec la Megadrive, Séga ne plaisante pas non contente d’être belle, la Megadrive possède des caractéristiques qui, actuellement, en font très certainement l’un des modèles les plus attractifs du marché. Ses qualités d’animation, de graphisme et de son (FM et stéréo) font d’elle une console très performante. Ses jeux vous assurent des heures et des heures de plaisir. Facile d’utilisation (une simple prise péritel la relie au téléviseur), la Mega-drive a tout pour conquérir le grand public. Cette petite merveille est vendue au prix de 1850 F (la console plus un jeu).

L’audiovisuel en 59 touches

La télécommande universelle SH-R500 de Technics peut centraliser les fonctions de toutes les télécommandes infrarouges. Ses 59 touches contrôlent téléviseurs, deux sources vidéo, laserdisc, magnétophone Dot, platine cassette et CD, tuner et boîtier de réseaux câblés. Un cadran à cristaux liquides affiche les commandes sélectionnées. Important la mémoire est préservée pendant une heure après le déchargement des piles. Une manipulation pour tout régir du bout des doigts.

Pioneer en campagne

La dernière campagne publicitaire de Pioneer est un véritable petit bijou d’art décalé. Sur le slogan « On le voit, l’usage de mauvais haut-parleurs entraîne toujours quelques distorsions », une Cobra — les amateurs de voitures de luxe apprécieront ! — est photographiée à côté de deux miroirs, un concave et l’autre convexe. Difficile de ne pas avoir l’œil accroché par cette publicité vraiment pas comme les autres. Après ça, vous serez certainement convaincu que les haut-parleurs TS-D 171 et TS-D 131 vous sont indispensables si vous avez un lecteur de CD dans votre voiture.

Espace sony : vous en rêviez ? Sony l’a fait

sony
Sony fabriquait, maintenant, Sony vend. La célèbre marque nippone s’apprête à implanter plusieurs points de ventes en France. Premier en date, l’Espace Sony, rue Lafayette (tout près des Galeries du même nom), arbore un éventail de nouveautés fraîchement débarquées du Sonyworld. L’intérêt? «Revaloriser l’image de Sony par un service après-vente rapide — dix à quinze jours la présence d’un auditorium et d’un salon de montage. Des avantages que les autres revendeurs, notamment les grandes surfaces, n’ont pas toujours la possibilité d’offrir», explique Robert Vainchtein, responsable de la boutique. Sollicité par Sony-France, qui a supervisé sa restructuration, le magasin conserve toutefois son indépendance. Local gris clair, aménagement dépouillé : le look typique Sony. Les appareils sont accessibles au public, «Le client n’abîme jamais le matériel, contrairement à ce qu’on croit», nous assure-t-il. Les futurs partenaires de Sony-France seront judicieusement sélectionnés pour répondre aux exigences de la marque. Conditions sine qua non, le sérieux et la disponibilité. « Nous ne devons ni agresser la clientèle ni lui passer de la pommade, mais simplement la respecter. Il faut savoir conseiller le consommateur et lui permettre de tester le produit.» Pas de fantaisie au niveau des prix, qui sont alignés sur le marché. L’Espace Sony, c’est avant tout la passion du travail bien fait, et une formidable vitrine de ce qui se fait de mieux aujourd’hui dans l’audiovisuel. C.V. Espace Sony, 7, rue Lafayette, 75009 Paris.

Leave a Reply