Turner et Hooch

mars 21st, 2014

Turner et Hooch Bien sûr, parmi les interprètes, il faut absolument citer Beasley le chien, dans le rôle de Hooch. Parce qu’un de ses amis a été assassiné, le jeune flic Tom Hanks décide de pourchasser la bande de trafiquants de drogue responsable de sa mort. L’histoire serait fort banale si le partenaire dudit flic n’était un chien tout à fait incroyable. Un mâtin de Bordeaux, mal élevé, gaffeur, goinfre et particulièrement baveur. Décidément, après « K9, chien de flic », les cabots sont à l’honneur dans la police.

Ils le méritent bien parce qu’ils se révèlent aussi efficaces que leurs partenaires humains. Mais les Américains semblent avoir un problème avec leurs fidèles compagnons qui sont toujours encombrants et peu hygiéniques ! Le réalisateur Roger Spttiswoode réussit, avec « Turner et Hooch », une vraie comédie policière où ne manquent ni les scènes d’action spectaculaires (beaucoup de poursuites avec caméra à hauteur du chien), ni les gags sur le couple Hanks-Beasley (il le réveille la nuit, il met à sac son réfrigérateur et j’en passe…), ni les épisodes sentimentaux (sais une certaine chienne colley, Hanks resterait célibataire). Un véritable régal.

Allo, je craque

Allo, je craqueWhoopi Goldberg, c’est un fabuleux tempérament, comique ou dramatique. «La couleur pourpre » ou « Jumping Jack Flash» en sont les preuves les plus éclatantes. Même dans les films dont les scénarios ou la réalisation ne brillent pas par • leu originalité, elle s’impose superbement, avec un sens du rythme, de l’effet, mais aussi de l’émotion. Dans « Allô, je craque », on retrouve Whoopi Goldberg en superforme, égale à elle-même, menant le film à son pas. Elle est constamment sur l’écran et les autres rôles ne sont qu’épisodiques. Elle incarne une comédienne au chômage qui vit à San Francisco et qui adore communiquer par téléphone. Elle est en lutte constante contre l’establishment et règle beaucoup de ses problèmes par téléphone. Mais elle reçoit tout de même la visite de son ex-agent (Gould) et de sa jeune voisine (Amy Wright), ou encore, plus épisodiquement, du réparateur du téléphone (John Heard). Sans parler des rapports qu’elle entretient avec sa chouette et son poisson rouge. Un festival Whoopi Goldberg filmé par le comédien Rip Tom. Un étrange et séduisant cocktail d’euphorie et d’émotions.

Leave a Reply